C'EST NOEL !

Editorial de janvier - février 2008

La plupart des civilisations ont donné plus de poids au temps cosmique qu’au temps vécu. La tradition biblique, quant à elle, insiste plus sur le temps vécu et humain : ce temps de la conscience où se joue le salut de l’individu. A propos, c’est quoi un « individu » ? Comme l’origine de son nom l’indique, « indivis », c’est un être non divisé. C’est une synthèse. Et comme l’a montré le penseur chrétien Kierkegaardt, c’est un être qui réalise une « synthèse d’infini et de fini, de temporel et d’éternel ». Un individu se construit par rapport au temps. On ne peut être un individu, un être non divisé, qu’en faisant le saut de la foi en se confiant à l’Eternel qui se fait temporel et que je rencontre dans l’instant.
Moineaux

Tout ceci est bien compliqué, me direz-vous ! Pour illustrer cette venue de l’Eternel dans notre temps humain pour nous aider à devenir des individus, des êtres non divisés, écoutez l’histoire de cet homme qui, le jour de Noël, refusa d’accompagner sa femme et ses enfants au temple parce qu’il ne croyait pas à ces histoires d’un Dieu venu parmi les hommes en Jésus le Christ. Alors qu’il était en train de lire tranquillement son journal dans son salon, il entendit du bruit à la fenêtre : la neige tombait à gros flocons et le vent soufflait. S’approchant de la fenêtre, il vit que deux moineaux s’étaient cognés contre la fenêtre. Regardant plus haut, il en vit d’autres, perchés et grelottant de froid. Il mit son manteau, sortit, prit les deux moineaux blessés entre ses mains, les ramena au chaud dans la grange. Il ouvrit ensuite la porte de la grange pensant que les autres moineaux viendraient se mettre au chaud. Mais non ! Il plaça alors des miettes de pain pour les attirer. Rien n’y fit ! Désespéré, l’homme se dit : « si je pouvais être l’un d’entre eux et parler leur langage, je pourrais leur dire ce qu’il faut faire et les sauver ».

A ce moment là, les cloches du temple sonnèrent et l’homme tomba à genoux dans la neige, réalisant pour la première fois que Dieu était venu parmi les hommes en Christ. Et il dit : « Merci Seigneur d’être devenu l’un d’entre nous ».

Dieu a rejoint le temps des hommes, le temps de notre vie afin de nous offrir le Roc de sa Présence et de sa Parole. C’est ce mystère du don total qui nous conduit, de l’Avent à Noël, à préparer notre regard et notre cœur pour accueillir et partager l’annonce de Noël.

Alors que l’histoire continue de retentir à nos oreilles, un peu partout dans le monde, des témoins se rassembleront et méditeront dans leur prière la Paix à construire et le Chemin à suivre.

C’est dans cet esprit de recueillement et de joie que je vous invite à nous retrouver pour fêter Noël, d’abord avec les enfants le dimanche 16 décembre au matin, puis nous partagerons un moment de veillée le lundi 24 décembre à 19h et nous nous retrouverons le jour de Noël le mardi 25 à 10h30.

Dieu nous attend à la crèche ! Alors à tous, joyeux Noël !

Christian BARBÉRY


retour