En Avent !

Editorial de novembre-décembre 2012

Après la longue attente, la période de l'Avent s'annonce.

Cette période revêt un aspect particulier cette année. Elle ne traduira pas seulement, comme c'est l'usage depuis Grégoire le Grand, le début de l'année liturgique et ecclésiastique mais, pour ce qui nous concerne plus particulièrement, le début d'une nouvelle Église. En effet, une Église nous est née, une communion nous a été donnée. Elle est le rejeton et la postérité de Luther et de Calvin. Elle est de la lignée de l'Eglise réformée de France et de l'Eglise évangélique luthérienne de France. Son nom est Eglise protestante unie de France. Elle n'est pas représentée graphiquement par « l'étoile brillante du matin » du livre de l'Apocalypse mais par un logotype post-moderne entremêlant- avec imagination débridée et forte audace, il faut le reconnaître- la rose de Luther et la croix huguenote.

Nous l'accueillerons dans notre étable (c'est-à-dire à notre Assemblée Générale Extraordinaire) le 25 novembre (cf. en page intérieure la convocation que les membres de l'association cultuelle ont déjà reçue par ailleurs). Compte tenu de sa généalogie prestigieuse et des étapes qui ont précédé son avènement (en témoignent les différents échanges et rapports auxquels nous avons eu droit en paroisse et en synodes depuis 2007), il serait superflu de revenir sur les fondamentaux et la dynamique de cette nouvelle union. Rappelons tout simplement que celle-ci n'aura pas souveraineté étendue car il ne s'agit pas de fusion intégrale mais de rapprochement de structures. Chaque paroisse constituante conservera ses particularités, us et coutumes.

Néanmoins, nous aurons à harmoniser les statuts de notre Association cultuelle à l'appartenance à ce nouvel ensemble. Ce sera l'objet du premier point à l'ordre du jour de l'AGE, avec un point critique à trancher cependant : la nouvelle dénomination de notre paroisse, dont le choix pourra refléter un attachement fidèle à la tradition réformée ou une projection vers un avenir à établir et à affermir en commun.

A nouvelle Église, nouveaux statuts .mais aussi nouveau Conseil presbytéral, à élire non plus pour six ans mais pour quatre ans. Je voudrais profiter de ces colonnes pour rendre un hommage appuyé à ceux qui ont servi de longues années dans l'équipe sortante et qui ont souhaité ne plus se représenter. C'est l'occasion aussi de lancer un appel au bénévolat et aux talents dont les différentes structures et activités de notre paroisse ont besoin pour maintenir leur vocation et leur vitalité. Dans tous les cas, je voudrais remercier, d'ores et déjà, anciens et nouveaux qui ont accepté de se soumettre aux suffrages des paroissiens électeurs lors de cette AGE du 25 novembre.

« Au commencement était la Parole » et la finalité est la Parole. L'écoute et le partage de la Parole, seules raisons d'être de nos églises, s'appuient sur la contribution active de leurs membres, ce qui requiert parfois des procédures administratives et des optimisations institutionnelles.

Mais que l'intendance n'obscurcisse pas l'essence. « La Parole a été faite chair et elle a habité parmi nous et nous avons vu sa gloire ». Avec le temps de l'Avent, préparons-nous à sa manifestation et forgeons notre espérance en sa royauté « dès maintenant et pour toujours ».

Jaona RAVALOSON
président du Conseil presbytéral


retour