Il sera une fois Noël

Éditorial, fin 2018 - début 2019

C'était le slogan d'un grand magasin parisien.

C'est ma prière aujourd'hui pour chacun !

Les enfants attendent Noël avec joie. Pour eux, il se conjugue au futur.

Dans nos rêves, Noël pourrait être la seule fête mondiale qui réunisse les humains dans un même climat de paix. Même ceux qui n'y croient pas seraient sensibles au climat unique de ce temps.

Mais Noël demeure aussi une course matérialiste, avec le rappel cinglant de la précarité, de la solitude, ou des ruptures de communication, pour beaucoup d'autres.

Alors qu'en sera-t-il pour nous qui croyons ?

Pour nous chrétiens, qui nous proclamons rattachés au Christ, ce pourrait être le souvenir de la naissance du Christ en nous.

Pour nous, Noël demeure un appel, pour que ce temps soit plus qu'une simple trêve dans l'agitation de nos jours, mais le point de départ d'une vie renouvelée.

Alors pourrons-nous dire : « Il sera une fois Noël, comme jamais jusque-là »,

En effet, Jésus était plus qu'un grand homme (qu'on oublie tôt ou tard).

Sa personne était transparente à Dieu : en lui, c'est Dieu en personne qui est venu partager notre expérience humaine.

Son visage, ses gestes, son regard sur les êtres, sa proximité aux souffrants, ses paroles qui guérissent, tout cela nous montre non pas le Dieu en soi, celui des philosophes, (avec des attributs théoriques), mais le Dieu tel qu'il peut devenir concrètement envers nous.

Que Dieu puisse se faire connaître à nous au travers d'un simple homme, c'est ça le miracle de Noël.

Jésus a eu une famille, dans un pays, il a fait partie d'une communauté religieuse, il est né sous un empereur (Auguste) et Matthieu comme Luc nous donnent des détails sur les circonstances de sa naissance. Il a affronté notre souffrance humaine, pour l'habiter et la transfigurer.

Jésus s'est donc incarné, pour qu'aucune vie ne se pense abandonnée à elle-même.

Croire cela, c'est recevoir une paix très concrète, incarnée dans le réel de nos préoccupations et de nos rêves. Croire cela, c'est le transmettre par une présence, un secours accordé, une lumière dans le regard autant que sur les sapins scintillants.

C'est le vivre et affirmer : il sera une fois Noël, pour la première fois peut-être.

Noël, ce n'est pas seulement l'histoire que l'on raconte aux enfants comme dans un rêve : « Il était une fois », comme si à la limite, cette histoire idéale ne pouvait plus jamais nous rejoindre dans notre temps à nous.

Mais Noël demeure justement le temps des retrouvailles. Avec Dieu et entre nous. « Ils sera une fois Noël », en cette année peut-être, tout particulièrement.

Que ce Noël 2018 soit ce temps fort, montrant par notre détermination et notre façon d'être, combien la lumière peut devenir plus forte que les ténèbres.

À très bientôt pour le célébrer tous ensemble, car « la Parole a été faite chair », en Jésus-Christ. (Ev. de Jean, ch.1).

Pasteur Jean-Christophe ROBERT


retour